iZombie – Ou comment redonner un bon coup de peps à la mode du zombie !

iZombie 1Le zombie n’est pas figé. Devenu phénomène de mode peut-être jusqu’à l’indigeste pour certains, le mort-vivant a été décliné sous toutes ses formes possibles et imaginables, et il arrive que les nouveautés ne fassent rien de plus que du vieux, sans fondamentalement amener quelque chose de novateur à la « mouvance Z », se contentant de faire du surplace quand le public attend du neuf et de l’extraordinaire. Fort heureusement, il arrive que l’on déniche de temps à autre de véritables petites perles qui ne manquent jamais de renverser les codes du zombie traditionnel. Et c’est précisément ce que fait la série iZombie, nouvelle création de Rob Thomas, le géniteur de Veronica Mars. Lancée en mars 2015 aux Etats-Unis, la première saison a amené avec elle un authentique vent de fraîcheur dans le domaine du mort-vivant. J’avais entendu parler de cette série avant même que le premier épisode ne soit disponible, et même si mon attention a de suite été captivée par les trailers et autres extraits plutôt alléchants, j’ai tout de même mis un temps fou à m’y mettre, pour des raisons qui relevaient plus de la flemme que d’un réel manque de motivation. Et quand j’ai finalement sauté le pas, j’ai dévoré les treize premiers épisodes aussi rapidement qu’un zombie l’aurait fait avec mon propre cerveau ! Donc verdict : iZombie, c’est bien ou pas ?

Lire la suite »

Publicités

The Walking Dead, tome 1, L’Ascension du Gouverneur, Robert Kirkman et Jay Bonansinga – Tout ce qui fait une bonne histoire de zombie ! (garanti sans spoiler)

GOUVERNOR 1
Les zombies nous envahissent. Ils s’immiscent dans nos télévisions, sur nos ordinateurs, dans nos consoles et jusque dans nos bouquins ! Les morts-vivants sont partout. Et pour une inconditionnelle du genre comme moi, rien de plus beau que d’apercevoir des faces décomposées partout où je pose mon regard. Parmi toutes les choses – de qualité ou non – dans lesquelles nous retrouvons avec joie et délectation nos charmants amis les zombies, c’est The Walking Dead qui fait aujourd’hui figure d’autorité en matière de tripailles et de rôdeurs cannibales. D’abord débutée sous forme de bande-dessinée en 2003, l’histoire a finalement été adaptée pour le petit écran en octobre 2010 et a de suite connu un succès absolument monstrueux qui, comme on pouvait s’y attendre, a suscité bon nombre d’autres produits dérivés, des jeux vidéo aux figurines, en passant par des livres dont les histoires sont aussi inédites que séduisantes. L’univers imaginé par Robert Kirkman ne cesse d’être enrichi de toutes les manières que ce soit, sous toutes les formes imaginables, exploitant toujours de nouveaux éléments, enrichissant encore davantage le monde zombifié que l’on connait. L’Ascension du gouverneur y contribue en nous offrant le parcours d’un des personnages les plus emblématiques, les plus inoubliables et les plus charismatiques de la franchise, tout support confondu : j’ai nommé le grand, le seul, l’unique Gouverneur. Plus de 300 pages qui lui sont entièrement dédiées, de quoi faire rêver la groupie qui sommeille en moi. Mais au final, est-ce que ça en vaut vraiment le coup ?

Lire la suite »

Le Labyrinthe : La Terre Brûlée – Quand le néant absolu rencontre le vide abyssal (attention spoilers) !

LaTerreBrûlée 1
Il y a des adaptations qui ne devraient tout simplement pas voir le jour.
Après le monstrueux succès du premier volet sorti à la rentrée 2014, nous voici reparti pour une suite pleine d’action et de complots dans un monde post-apocalyptique rempli de sable et de zombies, j’ai nommé : Le Labyrinthe : La Terre Brûlée. Adapté de la fameuse trilogie de James Dashner, Le Labyrinthe premier du nom avait réussi le pari de proposer un univers relativement intéressant dont le potentiel sous-jacent était indéniable mais terriblement mal exploité. Chancelant ente le plutôt bon et le presque ridicule, le premier long-métrage de Wes Ball avait au moins le mérite d’être divertissant et un minimum intriguant, amenant suffisamment d’éléments potables pour permettre à une suite correcte, peut-être même potentiellement meilleure, de voir le jour. C’était bien sûr sans compter « l’effet whaou » que les producteurs n’ont de cesse de rechercher dès qu’une franchise commence à faire un peu trop recette. Le Labyrinthe : La Terre Brûlée comporte tous les handicaps des suites d’aujourd’hui, le premier étant une volonté exacerbée – et exacerbant – d’en faire toujours plus, d’être toujours plus dantesque et plus impressionnant, quitte à en devenir lourd, affreusement grossier, et même carrément incohérent. À vouloir être trop compliqué, on finit par en devenir tout bonnement incompréhensible. Et c’est précisément ce que ce film est: incompréhensible.

Lire la suite »

Les 4 fantastiques – Ou comment avoir gâché l’un des meilleurs films de super-héros au monde (attention spoilers) !

Les4Fantastiques 1

On a frôlé le chef d’œuvre. Après l’abyssale médiocrité des deux premiers films que constituaient Les quatre fantastiques (2005) et Les quatre fantastiques et le surfeur d’argent (2007), j’avais sincèrement perdu espoir que l’on puisse un jour redonner leurs lettres de noblesse aux plus anciens super-héros créés par Marvel. Mais puisque l’heure est aux super productions de super films de super-héros à super pouvoir, il était inévitable qu’un autre (super ?) film finisse par voir le jour. Je n’ai donc pas été surprise à l’annonce de la mise en chantier d’une autre de ces magnifique machines à pognon que l’on nomme « remake » – ce à quoi Hollywood semble avoir un petit peu trop prit goût ces temps-ci. J’avais beau me répéter qu’on ne pouvait pas faire pire que l’original, je restais fortement sceptique. À dire vrai, j’avais si peu foi en ce projet et si peu de conviction après le visionnage de la première bande-annonce que je pensais sincèrement que le retour des Quatre Fantastiques était définitivement mort et enterré… jusqu’à ce que je prenne conscience de l’homme caché derrière la caméra, et là, mon cœur s’est subitement mis à s’emballer ! Il fallait que je lui donne une chance : de 1) parce que je m’étais jurée de ne plus jamais juger un film sur sa bande annonce, et de 2) parce que je n’avais pas l’intention de passer à côté de cette nouvelle production qui sentait bon le marvélique et les combats épiques. Et j’ai eu raison. Putain de Dieu : j’ai eu raison, comme jamais encore je n’avais eu raison. Je suis ressortie de ma séance de cinéma avec le sourire aux lèvres… et une profonde frustration au creux de l’estomac. Parce qu’on venait tout bonnement de m’empêcher d’assister à la projection d’un véritable prodige, comme il y en a peu au cinéma. Mes amis, sachez-le : nous venons de passer à côté de l’un des plus grands films de super-héros de tous les temps !

Lire la suite »

Ant-man – la preuve qu’il ne faut pas se fier à une bande annonce (attention spoilers)

Antman 1

Ça aurait pu être tellement pire. Lorsque j’ai appris que Marvel avait décidé de donner vie à Ant-man sur grand écran, plus de cinquante ans après la première apparition du personnage dans l’univers des comics, j’ai sérieusement grincé des dents. On n’aurait pas pu choisir un super-héros aussi peu classe et intéressant ! Quand la bande-annonce est sortie, je me suis dis que ma première impression était très probablement la bonne, quand bien même le studio en charge du film n’était autre que celui qui avait donné naissance au plus fabuleux, indétrônable et inimitable des long-métrages marvéliques : Les Gardiens de la Galaxie (qui, soit dit en passant, ne m’avait pas emballé non plus lorsqu’il avait été annoncé). L’Homme fourmi était donc bien partie pour figurer à son tour parmi l’interminable liste d’étrons hollywoodiens que je serais volontairement allée voir dans les salles obscures de mon cinéma préféré. Et pourtant, en dépit de tous les à-priori que je m’étais forgés, et malgré une bande-annonce qui me donnait autant envie de voir le film que de me frotter l’intérieur de la bouche avec un oursin, j’ai été surprise. Agréablement surprise. Tant et si bien que j’ai décidé de ne plus jamais me fier à une bande annonce. Jamais. Et vous devriez en faire autant. Car Ant-man n’est pas le navet auquel vous vous étiez certainement attendu. Voilà pourquoi :

Lire la suite »

6 bonnes raisons d’aimer Les Gardiens de la Galaxie

Guardians of the GalaxyVous l’aurez sans doute déjà remarqué (si ce n’est pas le cas, c’est que vous êtes bigrement aveugle), mais Les Gardiens de la Galaxie, c’est un petit peu comme notre Bible : c’est notre religion, notre philosophie de vie, l’incarnation même de notre Saint Graal personnel. Et puisqu’une secte ne saurait survivre sans ses adeptes, nous avons bien l’intention de vous rallier à notre cause et vous apporter l’illumination divine (et, accessoirement, dominer le monde, mais on en reparlera en temps voulu) ! Voici donc, pour vous chers novices, un spécial top 6 (parce que personne ne fait jamais de top 6) sur les différentes raisons d’aimer Les Gardiens de la Galaxie. Si à la fin de cet article, vous n’avez toujours pas été inspiré, c’est que vous n’avez pas bien compris. Nous vous invitons donc à relire ces quelques mots une deuxième fois. Si cela n’a toujours pas eu d’effet, contactez rapidement votre médecin, parce que vous devez être sérieusement malade. Lire la suite »

Jurassic World – Ou comment faire du très bon et du très mauvais en même temps (attention spoilers) !

Jurassic WorldÇa partait pourtant d’une bonne intention. Redonner vie à l’univers conçu par Michael Crichton il y a 25ans de cela avec la suite d’un film mythique qui a totalement marqué mon enfance – et probablement la votre aussi –, qui m’a donné envie de devenir paléontologue, qui m’a fait rêver à des vélociraptors comme animaux de compagnie, un film que j’allais pouvoir savourer sur grand écran, avec des dinosaures en 3D et un Chris Pratt au meilleur de sa forme, qu’aurais-je pu demander de plus ? Beaucoup de choses, en fait. Depuis que j’ai dix ans au moins, j’entendais parler d’une suite probable à Jurassic Park qui ne se faisait malheureusement jamais, à mon grand désespoir. Ce film, je l’attendais avec tellement d’impatience et depuis si longtemps que lorsque Jurassic World a finalement été annoncé, mon enthousiasme a tout de suite été refroidi. Pardon ? Jurassic quoi ? Puis, la bande-annonce est finalement sortie, et là, je me suis dis : « ah ouais quand même ! ». Le parc, les dinosaures légendaires de la saga, de nouvelles attractions (les gyrosphères, c’est classe, mais c’est pas un poil dangereux comme idée, en fait ?), un casting prometteur, un scénario qui avait l’air d’avoir sacrément de la gueule – le parc est ouvert, les gars, le parc est ouvert ! Alors, au final, qu’est-ce qui a merdé ? Lire la suite »

Les Survivants, tome 1, D. J. Molles – un premier roman de zombie en demi-teinte (attention spoilers)

Les survivantsJ’ai toujours aimé les histoires de zombie. Les univers post-apocalyptiques, les gens qui se font bouffer en masse, le sang, la tripaille, les défonçages de crâne à coup de machette, ça a toujours été mon truc (… quoi pas vous ?). Fort heureusement pour moi, le zombie a fini par devenir une véritable petite célébrité, et se retrouve aujourd’hui absolument partout ! Après avoir infecté le grand écran, contaminé les séries télé et s’être propagé jusqu’aux jeux vidéo, le mort-vivant s’attaque depuis peu à la littérature qui se retrouve cernée de toute part par tout un tas de romans et autres bandes-dessinées mettant sur le devant de la scène ces stupides mais incontournables créatures folkloriques que sont nos chers petits amis les zombies. Il existe même carrément des essais et des encyclopédies sur eux, c’est dire à quel point ils sont devenus importants (le zombie comme sujet de thèse, faut avouer que ça claque sévère) ! Entre nous, j’ai tendance à considérer le zombie comme une valeur sûre, et c’est la raison pour laquelle je n’ai pas trop réfléchi lorsque j’ai eu connaissance de l’existence du roman de D.J. Molles. Le résumé semblait garantir une intrigue de qualité, mais c’est surtout la couverture qui a forcé mon attention (y a pas à dire, c’est quand même grave badass) ! Alors, au final, le zombie : un gage constant de qualité ou un simple outil marketing ?

Lire la suite »

Le crime de l’Orient Express, Agatha Christie – Inratable! (garanti sans spoiler)

Le crime de l'Orient ExpressDe nos jours, lorsqu’on cherche à établir la liste des classiques de la littérature, tous genres confondus, bien peu de gens y ajouteraient des romans policiers (mis à part les fans inconditionnels du genre tels que votre serviteur !). Chercher à résoudre ce problème ne servirait à rien. A la place, je vais me charger de vous montrer que Le Crime de L’Orient-Express pourrait bien être le début du changement !

Lire la suite »